La Carte des Maraudeurs

Et si les Maraudeurs avaient su ce qui allait arriver ? Que se serait-il passé ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet P. Harvey
Serpentard
Serpentard
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Dim 1 Juil - 21:22

Juliet Pearl Harvey
    ♣️ Age, Date et Lieu De Naissance : 16 ans ; née le 17 juin dans le Manoir familial.
    ♣️ Maison : Serpentard
    ♣️ Année Sixième
    ♣️ Personnage prédéfini : [non]
    mette icon 100*100
Feat Amber Heard

Mon Caractère


    ♣️ J'aimerais pouvoir donner à Juliet des qualités à n'en plus finir ; malheureusement, elle est un être humain, et personne n'est parfait. Pourtant, elle aimerait, être parfaite, sans aucun doute ; comme d'autres, elle pourrait essayer de s'en rapprocher, d'y tendre un peu plus chaque jour en faisant des efforts pour effacer les défauts qui la caractérisent. Mais, soit elle a deviné que c'était peine perdue, ou qu'il était trop tard pour elle, soit elle n'en a pas envie ; en tout cas, la demoiselle ne cherche pas à cacher ses défauts ou les annihiler, elle s'accepte comme elle est, en entier. Changer de personnalité, peut-être, mais seulement parce que les évènements qu'elle aura vécu l'y pousseront, parce que les choix qu'elle fera la transformeront ; pas de plein gré. Rien n'est meilleur que quelqu'un de naturel, n'est-ce pas ? Je vous aurais bien dit que oui, si je ne savais pas à quel point le naturel de la jeune fille penche vers la tyrannie à l'état pur. Vous aviez peur de l'esprit un peu psychopathe de celui qui se fait appeler depuis peu Lord Voldemort ? Attendez de rencontrer Juliet...

    Le caractère de Juliet paraît très simple à définir dès la première fois que vous la rencontrez. Souriante et avenante, un peu autoritaire sur les bords, vous comprendrez -sûrement trop tard- que c'est en fait une manipulatrice professionnelle qui fera tout pour parvenir à ses fins, que vous en faisiez les frais ou non. Derrière son sourire angélique, ne voyez rien d'autre qu'une mascarade destinée à vous faire tourner en bourrique. Rien ne plaît plus à Juliet que d'embobiner les gens et les faire tourner en Veracrasse. Ainsi, si un petit de première année perdu lui demande son chemin et qu'il n'est pas à Serpentard, il se retrouvera certainement à l'opposé même de la destination voulue.
    Elle est capable de vraiment embobiner les gens quand elle le veut, et si vous êtes une de ces cibles, dur pour vous de dissocier vérités de mensonges dans son regard. Mais ne vous inquiétez pas, elle ne mord pas... Ou du moins, pas sans raison. A priori, si vous ne venez pas l’embêter ou la solliciter, elle vivra indépendamment de vous sans problème. Mais si vous l’intéressez pour une raison X ou que vous lui cherchez des noises, vous comprendrez bien vite que c’est le genre de personne qui ne subit pas mais qui fait subir.
    Eh oui, Juliet est une sorcière tyrannique et insupportable... Mais croyez-moi, ce ne sont pas ses seuls défauts. Elle est en plus très capricieuse, et n'aime certainement pas s'entendre refuser quelque chose, ce qu'elle peut considérer comme un manque de respect absolu. Non, ce n'est pas tellement de la paranoïa - elle a assez d'imperfections comme ça, ne lui rajoutez pas des traits de caractère peu avantageux qu'elle n'aurait pas -, mais plutôt une question d'éducation ; ayant toujours eu ce qu'elle voulait, elle ne voit pas pourquoi cela serait différent venant d'un autre élève. Même si peu de gens prennent le risque de l'agacer, ceux qui ont essayé ont vu à quel point la Serpentard était rancunière.
    Ajoutons à cette liste qui s'allonge de plus en plus un tempérament impatient, une forte tendance à l'irritation inutile, un esprit calculateur et froid, peu souvent aimable, et une ambition dangereuse (placée dans les défauts puisqu'elle est capable de tout, y compris d'éliminer ceux qui la gênent d'une manière ou d'une autre pour atteindre ses objectifs) et vous avez enfin une esquisse de la véritable Juliet.


    Mais la jeune sorcière a fort heureusement quelques qualités.
    Sans parler de qualité, on pourra annoncer une absence certains défaut ; la naïveté par exemple. Juliet n'est pas encore suspicieuse à l'égard de chaque personne qui constitue ce cher monde, mais elle sait au moins à quoi s'en tenir avec les autres. Aussi, Juliet est capable de se calmer toute seule après une crise de colère, sans dépendre d'un meilleur ami (qu'est-ce que c'est que cette chose ? ça se mange ?). Juste avant de déraper dans une colère noire, ou un peu après si vraiment vous l'avez cherché, Juliet se noie dans le travail pour se calmer. Chose totalement incompréhensible du point de vue de ses camarades, plus elle trouve quelque chose de compliqué et est obligé de réfléchir, plus elle oublie ses soucis au lieu de se décourager. Juliet est une fille tenace et assez intelligente, et comme elle est souvent énervée pour des riens, autant dire que ces séances de révisions et de travail supplémentaires font d'elle une bonne élève, qui excelle particulièrement en Métamorphose. Eh oui, quand vous cassez le premier objet qui vous tombe sous la main ou tapez contre les murs (ou les plus jeunes), elle s'enferme dans les vieux bouquins poussiéreux et particulièrement compliqués. S'il n'y avait pas eu sa détermination à toute épreuve et son ambition démesurée, Juliet aurait certainement atterri à Serdaigle. Peut-être la bibliothécaire serait-elle alors plus aimable à son encontre...
    Il arrive parfois que des heures de travail ne parviennent pas à la détendre. Dans ce cas-là, Juliet enfourche son balai et part se calmer en altitude, seule. Chose qui marche d'autant mieux en hiver, puisque le froid a tendance à l'apaiser.
    Détail important, certains appellent sa détermination obstination ou entêtement. Qui sait ? Peut-être que ce qu'elle considère comme sa qualité par excellence est en fait un terrible défaut !
    Sinon, Juliet est quelqu'un qui tient ses engagements. Elle a un certain honneur et quand elle dit quelque chose, elle s'y tient. De la même manière, elle est assez franche et sait dire ce que les autres ne disent pas ; quelqu'un qui agace tout le monde à parler tout le temps, quelqu'un qui a mal boutonné sa chemise, à qui la nouvelle coiffure ne va pas du tout, et tout ces petits détails qui font que les autres sont heureux que quelqu'un ait enfin lâché le morceau, et la personne visée ne sait plus comment réagir, partagée entre colère et honte. On peut appeler ça de la franchise, mais, à côté de cela, Juliet est capable de mentir sans scrupule lorsqu'elle manipule quelqu'un. Restez donc prudent et ne criez pas victoire trop vite...


    S’il y a bien certaines choses que je pourrais citer et que Juliet déteste par-dessus tout, je vous dirai d’abord les gens bornés. Juliet adore manipuler jusqu’à parvenir à ses fins, et ces personnes-là qui refusent ou nient toutes ses paroles en bloc, ça a le don de l’insupporter. Après ces fous inconscients, il y a les gens qui ne savent pas se servir correctement de leur baguette magique. Nés-Moldus ou Serpentard, quelle importance ? Pour elle, la Magie, c’est sacré, et les sorciers qui ne méritent pas ce titre sont méprisables et ne méritent pas son attention. Ensuite, si Juliet a horreur de quelque chose, c’est bien du jus de citrouille. Très étrange n’est-ce pas ? Fort heureusement, les elfes ne sont pas difficiles à berner, et, tout spécialement pour elle, une carafe de jus de cerise est servie à chaque repas.
    Ce qu'elle aime ? Aller négocier plusieurs tasses de café par jour aux elfes de maison, que les plus jeunes demandent s'ils peuvent goûter le jus de cerise et qu'elle les chasse avec froideur pour les effrayer, et, enfin, son chat Flocon, tout blanc, et tout doux que les autres n'approchent que lorsqu'elle est de bonne humeur.

    Vous avez déjà tout oublié depuis le début tellement il y a de choses à retenir ? C'est simple : pensez que Juliet est une fille tyrannique et tenace, douée en Métamorphose, qu'il vaut mieux éviter d'énerver, et qui ne surprendrait personne en devenant la prochaine Lord Voldemort tellement elle est étrange et colérique.


Mon Physique, Mon Style


    ♣️ Il est certain que, si Juliet a toujours été la petite à qui on pardonnait tout, c’était pour sa bouille adorable. Et encore aujourd’hui, on peut dire que la nature a été gentille avec la demoiselle.

    Notre jeune sorcière est de taille normale, peut-être un petit peu plus grande que la moyenne, élancée et finement musclée grâce aux heures d'entraînements de Quidditch.
    Quand elle n’est pas à Poudlard, à porter l’uniforme, Juliet s’habille avec des robes de sorcierères toujours hors de prix - avant, c’était plutôt pour être remarquée, à présent, elle prend surtout un malin plaisir ruiner ses parents. Souvent dans les couleurs de sa maison, vert et argent, mais aussi violet foncé, d'une part parce que c'est sa couleur préférée, d'autre part parce que c'est la couleur du sceau qu'utilise la famille pour chacune de ses lettres et donc qui la représente.
    Juliet déteste le fait de se fondre dans la masse sans pouvoir se distinguer des autres -être au même niveau que des Sang-de-Bourbe ? On aura tout vu ! - c’est pourquoi elle porte toujours un bijou, histoire de rappeler à ce qui ne l’ont pas encore compris qui commande et qu’elle a les moyens de dépenser des centaines de Gaillons si elle le veut. D’accord, c’est complètement puéril, mais elle l’assume. Quoique, pour les observateurs, cela fait plusieurs fois cette année qu’elle oublie de porter une de ces petites merveilles argentées...

    Mais je suppose que ce que vous voulez vraiment savoir, c’est comment la reconnaître si vous la croisez dans un couloir de Poudlard ? Sachez qu’on la remarque en partie grâce à sa démarche fière et légère -du genre “attention poussez vous”-, mais aussi pour son minois.
    De longs cheveux blonds entourent son visage fin et doux, au teint assez clair souvent illuminé par un sourire. Cheveux qu’elle dompte grâce à Sorcière-Hebdo, un magasine fort utile aux sortilèges plus ou moins convaincants que Juliet utilise toujours sur les autres avant de tester sur elle-même. Le plus souvent, ils sont donc assez raides, bien que sa chevelure soit épaisse, mais il lui arrive de créer des boucles à l’aide de magie.

    Ses traits sont assez réguliers, sans particularité notable. Ses sourcils, bien dessinés et un peu plus sombres que ses cheveux, surmontent des yeux en amande dont les cils, assez clairs, ne sont pas assez visibles d’après Juliet. Si l’on passe outre ce détail, ses yeux ont, comme sa mère, une couleur indéfinissable et assez changeante ; un dominant de vert, qui joue parfois avec les bleus clairs, le gris orageux ou les marrons selon les couleurs environnantes ou la luminosité. Finalement, ses yeux sont sûrement ce que Juliet préfère et déteste le plus à la fois chez elle, préfère grâce à leur couleur instable, déteste puisqu’ils reflètent son humeur. On dit que les yeux sont les fenêtres de l’âme, et il est vrai que, si Juliet contrôle son visage et parvient à tisser un masque d’impassibilité ou de froideur en temps voulus, les secrets de son regard lui échappent encore et, si elle ne fait pas attention, on peut lire en elle comme dans un livre ouvert.
    Pour terminer sur son visage, on y remarque un nez fin et droit et des lèvres délicates.
    En somme, le portrait craché de son père, dit-on.


My Story


    ♣️ Tout était simple. Juliet était née avec une cuillère en or dans la bouche ; tout ce qu’elle désirait, elle le possédait ; tout ce qu’elle faisait, on l’en félicitait. La vie était douce, belle, simple. Les elfes de maison étaient à son service, ses parents, bien que souvent absents, étaient compréhensifs et agissaient toujours “pour son bien”. Autant dire que dès son plus bas-âge, elle ne se prenait pas pour la dernière des sorcières. Très vite, elle devînt une petite fille gâtée et capricieuse qui avait toujours le dernier mot. (...)

    Autant le dire, son arrivée à Poudlard fut un véritable choc. Sa famille avait beau être aisée et d’une famille assez ancienne de sang presque totalement pur, tout le monde ne la connaissait pas et ne se pliait pas au moindre de ses désirs. Loin de se démonter et déterminée à ce qu’on la remarque, Juliet imposa immédiatement une sorte de dictature à ses camarades afin de se faire respecter et qu’on réponde à la plupart de ses exigences. Dès la deuxième année, elle comprit qu’il ne fallait plus hésiter à écarter de son chemin les personnes qui l’empêchaient de régner comme la petite princesse qu’elle était chez elle et devînt insupportable. Parmi ses camarades, il y avait ceux qui l’admiraient, se taisaient et suivaient, et ceux qui la méprisaient, la détestaient et ne la supportaient pas. Mais finalement, son objectif était atteint : elle était connue de tous et plus ou moins tranquille, et elle avait toujours quelques idiots autour d’elle pour exécuter ses ordres.

    Non, il n'y a pas d'erreur dans la mention "sang presque totalement pur".
    Tous les Harvey prétendent avoir un sang dont la pureté n'est pas discutable... Pourtant, que tous ceux qui détestent Juliet ouvrent bien grand les oreilles, des rumeurs fondées parlent de quelques moldus, cracmols et donc impuretés de sang dans la famille qui, bien qu'elles remontent à plusieurs générations, sont bien présentes et empêchent le titre véritable de famille de Sang-Pur. Cependant, même en le sachant, je vous déconseille de ne serait-ce que l'évoquer avec subtilité ou en sous-entendus devant notre jolie Juliet, qui ne supporte pas ce détail. C'est un tabou dans la famille.

    Comme dans la plupart de ces familles de sorciers, leur quotidien baignait dans une idéologie raciste contre les moldus et leur société, et les Harvey n'échappaient pas à cette règle. Depuis son plus jeune âge, on bourrait le cerveau de Juliet en affirmant que des êtres sans pouvoirs magiques étaient des abominations de la nature à bannir absolument. Pour Juliet, cette affirmation était dans l'ordre des choses, et forcément vraie, puisque sortant de la bouche de ses parents.

    Juliet menait une vie tranquille, la plupart de l'année seulement vouée à ses études dans la merveilleuse école de sorcellerie de Grande Bretagne, le reste du temps, à des conférences, réunions importantes, buffets chics et réunions de famille, toujours avec des gens qui partageaient toujours des idées semblables à propos des moldus, souvent comparés aux animaux dans leur infériorité par rapport aux sorciers. Juliet avait donc rangé ces étranges créatures dans cette partie de son cerveau, réservé à toutes les créatures magiques qu'elle avait alors rencontrés. Ce n'était même pas à remettre en question, puisque c'était une certitude.
    Première certitude qui vola en éclat un beau jour d'été. Juliet avait alors treize ans. Ses parents avaient organisé une grande conférence dans leur Manoir pour leur travail, mais elle n'était pas autorisée à y assister, étant encore une enfant. Gardée par sa grand-mère paternelle, elle ne se doutait pas que quelques secondes suffiraient à la bouleverser.

    - Mon ange, ça ne te dérangerait pas d'aller acheter un peu de miel dans l'épicerie juste en face ?

    Juliet ne connaissait pas bien sa chère grand-mère, ses parents ayant toujours évité de l'envoyer chez elle. En effet, la vieille femme vivait dans un quartier parfaitement moldu. Elle fut d'abord surprise ; pourquoi les elfes de maison n'allaient-ils pas eux-même acheter ce dont ils avaient besoin pour préparer de quoi manger ? Mais, s'ennuyant un peu, elle accepta finalement.

    - Voici de l'argent. Surtout, rappelle-toi, ce sont des moldus, il ne faut pas parler de magie ou de quoi que ce soit qui pourrait s'y référer. Tu as bien compris ?

    Juliet promis de faire attention et sa grand-mère lui donna alors des bouts de papiers très étranges qui, d'après sa grand-mère, représentaient la monnaie des moldus. Première constatation étonnante ; aucune autre créature magique n'avait d'argent... Et cela ne ressemblait en rien aux énormes pièces en or que Juliet avait l'habitude de voir. Elle se dirigea vers l'épicerie avec appréhension. Elle avait rencontré toutes sortes d'animaux dans sa petite vie, et certaines assez effrayantes. On lui avait souvent parlé des moldus comme des choses horribles, et elle avait peur de ce qu'elle allait découvrir. Des êtres qui leur ressemblerait ou pas du tout ? De quelle couleur ? A plumes, poils, pinces ?
    Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle vit un homme tout à fait normal lui indiquer les pots de miel, avec un sourire agréable et un mot gentil pour sa grand-mère ! Elle faillit lui demander s'il était un sorcier, mais sa mamie l'avait prévenue : aucune référence à la magie. Elle tînt donc sa langue. Quand elle rentra, elle prétexta la fatigue pour aller s'enfermer dans sa chambre, sous un sourire énigmatique de la plus vieille.
    Les moldus... C'était des êtres humains.

    Chamboulée, elle mit un moment avant de s'en remettre, mais, lorsqu'elle rentra chez elle, puis à Poudlard la rentrée suivante, elle avait rangé cela dans un coin de sa mémoire et n'y accordait plus d'importance. Ou du moins essayait de ne plus y accorder la moindre importance...
    Elle joua un jeu. Essaya de ne rien changer à ses habitudes, de ne pas regarder les Né-Moldus comme des bêtes curieuses, de ne pas leur poser des questions.
    Car après tout, si ses parents affirmaient leur supériorité face à ces moldus, il devait bien y avoir une raison. Ils ne lui auraient pas affirmé une idée préconçue et sans fondement sans y avoir réfléchi longuement et s'être assuré de son aspect véridique. Juliet en était certaine.

    Sa vie reprit donc, toujours dans la moquerie des Sang-de-Bourbe et dans un monde de plus en plus inquiet : un Mage noir terrifiait la population sorcière en tuant des moldus. Juliet en voyait vraiment pas où était le problème dans le fait de ne pas aimer les moldus, même si les tuer était peut-être extrême, et, comme la plupart des membres de la maison de Serpentard, n'était pas réellement effrayée : après tout, elle était en sécurité, elle venait d'une famille noble...

    La deuxième fois où toutes les certitudes de la demoiselle volèrent en éclat, c'était lors de sa cinquième année ; l'année dernière, donc. Premier tournant ; elle avait un petit-ami. Rien de particulier en soi, elle faisait comme ses copines, elle essayait, elle découvrait. Par un miraculeux hasard, ses parents en furent informés et c’est à partir de là que les choses dérapèrent. Juliet trouvait leurs lettres étranges. Déplacées. Comme si ses parents l’incitaient à fréquenter le garçon en question le plus possible, à rester en bon terme avec lui, avec des tas de conseils et de félicitations qu’elle ne voulait pas. On observait sa vie privée de trop près. Bien sûr, elle n’en parla à personne à Poudlard, faisant comme si de rien n’était.
    Elle vouait à ses parents une sorte de crainte respectueuse et n’aurait jamais imaginé que l’ambiance étrange et sa curiosité la pousseraient à franchir la porte du bureau de son père dont l’accès lui était strictement interdit lors de vacances scolaires. Elle fouilla dans ses lettres et découvrit qu’il entretenait depuis plusieurs mois un échange épistolaire fort intéressant avec les parents du petit-ami attitré. Il était question de fiançailles très rapidement vu “l’époque sombre” que traversait la communauté sorcière.
    Le soi-disant “bonheur” sous lequel ils agissaient étaient en fait une manipulation depuis sa plus tendre enfance. Chaque choix qu’elle avait cru faire n’avait été que des illusions destinées à lui faire croire qu’elle possédait un libre arbitre. Tout ce qu’elle vivait était basé sur des mensonges.

    Ses parents ne surent jamais qu’elle avait lu les lettres. Mais dès lors, elle s’enferma dans sa chambre et évita ses géniteurs tout l’été. Dès l’arrivée à la gare pour la sixième année, elle jeta sans pitié le petit-ami en question et se jura de ne plus jamais agir de telle manière à suivre les envies de ses parents.

    Elle remettait déjà en question toutes les valeurs qu’on lui avait inculquées ; les Nés-Moldus étaient-ils si inférieurs, alors que Lily Evans, une “Sang-de-Bourbe” comme elle avait aimé l’appeler, avait des notes supérieures par rapport à la quasi-totalité des Serpentards revendiquant la pureté de leur sang ? N’avait-elle pas un esprit trop fermé ? Est-ce qui, en agissant de telle ou telle manière, elle n’agissait pas pour ses parents sans même s’en apercevoir ?
    Comme un coup du destin, ses parents formulèrent l'interdiction totale d'avoir le moindre échange avec sa grand-mère. Les temps étaient dangereux et elle était désormais considérée comme une "Traître à son Sang". Juliet n'avait plus le droit de lui envoyer le moindre courrier. Ses parents "y veilleraient personnellement" et "seraient tenus au courant du moindre dérapage".

    Complètement chamboulée, elle veilla cependant à ne pas montrer de changement trop brutal face à ses camarades. Elle continua de mépriser, se moquer et donner des ordres, mais avec une autre idée en tête. Elle était terrifiée. Elle ne savait plus où elle mettait les pieds. Tout le monde lui paraissait plus hypocrite que jamais. Elle ne s’était jamais rendue compte de ce qui l’entourait vraiment, de l’envers du décor. Des regards sombres et des discussions insupportables autour d’elle. Des références à un mage noir qui prenait un peu trop de puissance et surtout, de son implication par rapport à tout cela. La vie n’était qu’un mensonge et elle en faisait les frais... Autant dire qu’elle en voulait à ses parents. Et que, en plus de refuser de passer les vacances avec eux, elle échafaudait déjà des plans de rébellion... Ce qui lui aurait paru complètement fou quelques semaines plus tôt. Elle détestait tellement qu’on lui mente...

    Vous auriez demandé à Juliet ce qu’elle comptait faire de sa vie d’ici quelques années, elle vous aurait répondu sans hésitation qu’elle ne comptait pas faire quelque chose de sa vie, qu’elle le ferait, et que ce serait dans les plus hauts rangs du Ministère de la Magie. Maintenant, elle ne sait pas, puisque ce titre haut-gradé est en vérité ce qu’auraient voulu ses parents qu’elle fasse... Au fond, qui est-elle, que veut-elle ? Elle n’en a aucune idée, et c’est sûrement le plus inquiétant ; son identité a été gommée par les machinations de ses parents. Elle ne se laissera plus manipuler. Plus jamais.


&& You, your reality !

    ♣️ Prénom, Pseudo : ila
    ♣️ Age : 15 ans.
    ♣️ Sur /7, combien de jours peux tu venir : Pendant les vacances comme en ce moment, 7j/7, après, pendant la période de cours, moins malheureusement :/
    ♣️ Ton avatar : Amber Heard
    ♣️ Code du réglement : Code Ok By Vivi
    ♣️ What else : Est-ce que la facilité avec laquelle on ment aux autres est héréditaire? Si oui, les Harvey en sont un parfait exemple Very Happy


Dernière édition par Juliet P. Harvey le Lun 2 Juil - 12:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vipera Xanthina
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : A l'infirmerie

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Dim 1 Juil - 21:35

Je te re souhaite la bienvenue sur le forum ^^

Bon courage pour le reste de ta fiche. Si tu as des questions, n'hésites pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Dim 1 Juil - 21:50

oooooooooooh une petite serpy =D
toi et moi on va pas bien s'entendre xD

Bon courage quand même pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cartedesmaraudeurs.forumactif.org
Juliet P. Harvey
Serpentard
Serpentard
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 11:52

Merci à tous les deux !
Vipera, à priori, je n'ai pas de question pour l'instant Very Happy
Et Sirius... Muhahaha, monsieur-allergique-aux-serpents. Mais si tu lis l'histoire (que je suis en train d'écrire), peut-être qu'on se détestera un peu moins... Ou pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 12:05

J'aime toutes les filles, qu'elles soient serpent, blaireau, aigle ou lion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cartedesmaraudeurs.forumactif.org
Vipera Xanthina
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : A l'infirmerie

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 12:46

Je confirme, il est pas allergique U-U il me drague alors que je suis une ex serpentard. Un conseil Juliet, méfie toi de lui U-U *part très loin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet P. Harvey
Serpentard
Serpentard
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 12:54

Huhu, d'accord Vipera, je retiens ton conseil ! ^^
Mais, avec un tel avatar, Sirius ne doit pas dire des choses comme ça s'il ne veut pas faire ressortir le côté groupie qui se cache en moi... (je précise que le moi est ici la créatrice de Juliet, hein ! Razz)

Sinon, j'ai fini ma fiche ! (A moins qu'il n'y ait le moindre problème, bien évidemment Wink ). L'histoire est bien plus longue que ce que j'avais imaginé au départ -j'ai improvisé cette histoire de grand-mère rebelle... Je ne vous détesterais pas si vous n'en lisez pas la totalité I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 13:05

Youhou j'ai tout lu o/

Par rapport à la groupie, y a marqué sur mon avatar "love me" c'est bien pour quelque chose x) alors surtout ne te retiens j'aime être entouré de filles folles de moi Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cartedesmaraudeurs.forumactif.org
Vipera Xanthina
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : A l'infirmerie

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 13:08

Lu!! on te valide
(owi francisco il est sex hein? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet P. Harvey
Serpentard
Serpentard
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 13:14

Youpi, je suis validée !
Bravo pour vos courages respectifs, même moi je ne suis pas sûre d'avoir un jour le courage de me relire, muhahahahah !
(Et il faut pas trop dire à Sirius qu'il est beau, déjà qu'il a la grosse tête Razz (a) ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   Lun 2 Juil - 13:58

C'est notre travail d'admin de tout lire ^^et je t'assure que j'ai lu bien plus long x)
(mais si dites-lui, ça lui fera plaisir xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cartedesmaraudeurs.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juliet Pearl Harvey, future dictatrice du monde magique. Enchantée !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Listes des Postes & Métiers du Monde Magique
» Liste des Métiers du Monde Magique
» Kaamelott ft Le Visiteur du Futur
» La fin d'une bataille, la fin du monde magique tel que nous le connaissions...
» La Slovaquie, premier facteur matrimonial du monde magique [Eliott]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Carte des Maraudeurs :: Avant de jouer :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: