La Carte des Maraudeurs

Et si les Maraudeurs avaient su ce qui allait arriver ? Que se serait-il passé ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Mar 3 Juil - 11:43

La nuit était tombée depuis bien longtemps à Poudlard. Comme à mon habitude, je n’étais pas dans les dortoirs. Après tout, j’étais James Potter leader des maraudeurs ! Mais ce qui n’était pas habituel en revanche, c’était que j’étais seul, sans Remus, sans Peter, et sans Sirius. Juste moi, James. Je savais que mon retrait risquait d’inquiéter mes amis, ce n’était pas ce que je voulais, mais pourtant c’était plus fort que moi. Ce que j’avais apprit et vu m’avait beaucoup secoué. Lorsqu’on voit sa propre mort, croyez-moi, ça refroidit pas mal. Bien sur la journée, je continue d’être moi-même, rieur, pénible, frimeur. Mais la nuit, il n’y avait rien pour cacher ses cauchemars. Surtout lorsqu’on sait qu’ils étaient réels. Sirius avait beau dire qu’on changera le futur, qu’il ne permettrait pas que cela arrive, honnêtement je n’étais pas aussi optimiste que lui. Qui étions nous pour arriver à tenir tête au destin ? A Poudlard, nous étions les maraudeurs, d’accord, ici nous étions les meilleurs. Mais face à la Faucheuse, face à la Mort, nous étions rien. Non, je savais que l’ange de la mort allait venir me chercher, et cela bien trop tôt.

Finalement j’étais allé courir dans la forêt interdite pour décompresser, me défouler et hurler comme un dément, laissant échapper toute ma rage, toute ma frustration, toute ma haine contre ce destin que je ne pouvais accepter. Mais mes cries dans le temps nocturnes dérangeait grandement les centaures sauvages. Deux du troupeau m’avait prévenu à plusieurs reprises « silence et va t’en sinon tu en feras les frais ». J’étais tout de même dans leur territoire, et je me permettais de faire le foutoir. Si je ne pouvais pas me rebeller contre le destin, je le pouvais au moins contre ses animaux à l’intelligence humaine. De toute façon, maintenant que ma colère c’était déchainée, j’étais incapable d’arriver de crier. Finalement un des centaures me sauter dessus, m’envoyant valser plus loin, à l’aide d’un coup de sabot. Mon corps propulsé, tomba lourdement sur le sol, sur le dos. Le contact soudain et puissant contre la terre releva les feuilles mortes, dont certaines virent se loger dans mes cheveux et ma chemise. Grognant de frustration, je me relevais, ignorant la douleur de mon dos endoloris. Non, j’étais capable de me défendre ! Jamais je ne laisserais quelqu’un me tuer ! Ma vie … je voulais la savourer pendant encore bien des années. Il n’était pas question que je meurs ! Je devais me battre et montrer ce que je vaux ! Peut importe l’ennemi, j’étais un maraudeurs ! Je suis James Potter !! C’est comme ça que Sirius voudrait m’entendre parler ! Dans un élan de rage et dans une montée d’adrénaline, j’arrachais ma chemise avant de prendre mon apparence d’animagus. Le cerf bondit sur le troupeau, donnant des coups de bois et de sabots, se battant comme un diable, avec toute la fureur qui était en lui.

C’est finalement une demi-heure plus tard que je sortais de la forêt interdite, le pantalon déchiré à quelques endroits, la chemise en lambeaux, le corps couvert de bleus, de sangs, de plaies. Mes cheveux étaient plus ébouriffés que d’habitude. Mes lunettes cassées. Pour retourner au château, je passais par le lac, et là, je m’arrêtais, intrigué. Intrigué par les cheveux de feux que je reconnaissais facilement. Qu’est-ce qu’elle faisait ici à cette heure ci, minuit passé, elle qui était si pointilleuse avec le règlement.

Je m’approchais de la jeune fille avant de me pencher vers elle, ne faisant plus attention à mon état physique.

« Lily ? … Ca va ? C’est le fait d’avoir un bébé avec moi qui t’angoisse ? Tu n’as pas à t’inquiéter tu sais, c’est la nature ! Ma tête et tes yeux, tellement magnifique, tu ne trouves pas ? »

Lançais-je de bonne humeur pour la taquiner un peu. J’aimais l’embêter à ce sujet, la provoquer, lui montrer que je parviendrais à mes fins. Mais en fait, l’idée d’avoir un enfant avec elle me comblait de joie, car c’était une perceptive d’avenir, un avenir qui devait être heureux et harmonieux. Mais un avenir qui avait été stoppé brutalement par la pire des manières ! Nous avons vu notre mort tous les deux. J’avais voulu la protéger, mais elle aussi c’était sacrifiée. Le sacrifice pour la personne qu’on aime, moi pour elle et elle pour notre enfant. Peut-être que finalement, elle était dans le même état psychologique que moi. Finalement, j’attrapais doucement sa main avant de refermer ses doigts. Je regardais son poing avant le poser sur mon torse.

« Frappe. Frappe aussi fort que tu veux. Tu verras ça calme. C’est peut-être rien, mais ça détend, du moins sur le coup. Tu sais ma Jolie, je le jure sur ma vie, je ne laisserais personne te faire du mal. »

Et ce n’était pas des paroles en l’air. Bien sur mon air enjoué et rieur alors que les propos étaient sérieux, que la situation était gênante et sombre, mettait en doute ses paroles. Elle allait certainement croire que j’étais encore en train de la draguer, de jouer. C’était si facile de cacher ses sentiments derrière cet air idiot, cet air macho. C’était pour moi, mon moyen de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Mar 3 Juil - 14:14

Lily ces derniers temps n'avait rien demandé. La belle Lily, notre belle rousse n'avait demandé qu'à être tranquille. Elle voulait juste pouvoir être avec ses amis autant filles que garçons et pouvoir profiter de la vie, rire et s'amuser avec eux. Pouvoir obtenir une bonne mention à ses examens et pouvoir ensuite faire les études qui l'intéressaient et faire le métier qu'elle désirait afin de se construire une vie bien confortable et ne manquer de rien ou du moins pas trop. Et voilà qu'elle avait été embarquer dans quelque chose d'incroyable. Les maraudeurs et elle même avaient été comme propulsé dans le futur et c'est sans doute une chose pour Lily qu'elle aurait préféré éviter. Elle n'avait jamais voulu aller dans le futur afin d'en connaitre son futur. Après tout on y pense souvent, on se dit que l'on aimerait savoir comment sera notre vie après, dans quelques années. Si effectivement on aura réussit notre vie avec la personne de nos rêves, si la personne qui partage notre vie est bel et bien le genre de personne que l'on adore. Mais on ne veut certainement pas savoir quel est la date de notre mort et encore moins comment la vie nous sera ôter. Certes Lily mourra de manière...courageuse mais tellement stupide. De plus ce qu'elle en avait découvert l'avait glacé sur place elle était marié à James Potter. Le garçon qu'elle ne cessait de repousser depuis des années et des années. A vrai dire elle le repousse depuis les six années qu'elle est à l'école de Poudlard. Il est vrai qu'elle avait souvent passé du temps à laisser son regard sur James mais en même temps dire que ce jeune homme était d'une laideur serai vraiment un mensonge mais la beauté chez quelqu'un ne fait pas tout. Il faut aussi apprécier son caractère et sa façon d'être et justement chez ce jeune homme il y avait certes la beauté indéniable mais le caractère et la manière d'être de James Potter était tout bonnement insupportable pour Lily qui ne supportait pas la façon dont il se comportait à son égard. A croire qu'il avait tout les droits, il se pensait tellement immunisé et favorisé. Il se croit tout permis et autorisé à approché la jeune femme de trop près et faire ce que bon lui semble. Malheureusement ce n'est pas ce que veut Lily et elle use assez de sa main et de sa force pour repousser le jeune Gryffondor qui prend trop rapidement la grosse tête et le goût à ces petits jeux.

Depuis ce voyage non prévu et désiré dans le futur elle n'arrive pas à se remettre de ce qu'elle sait. De sa dite relation avec James mais surtout de sa mort. Certes elle mourra en protégeant un enfant mais...le fait est qu'elle mourra très tôt et c'est une chose qui va être difficile à encaisser et oublier. Elle ne pardonnera pas ou du moins difficilement aux garçons de l'avoir embarquer dans une telle chose et de lui avoir permit de découvrir une chose pareil. Enfreindre les règles n'est pas vraiment dans les habitudes ou l'occupation favorite de notre chère rousse comparé aux jeunes hommes de la maison des rouge et or comme James, Sirius ou même Remus mais disons que ce soir elle voulait sortir, elle voulait prendre l'air pour se changer les idées. Elle avait besoin de s'aérer la tête et de penser à autre chose. Scruter le ciel. Il n'y avait même pas eut l'idée de sortir avec un livre dans les mains, car ce n'est pas la nuit et l'obscurité qui vont empêcher la jeune femme de lire après tout un simple lumos assez discret aurait put régler la chose même si son but n'est pas de se faire voir par un des professeurs en pleine nuit dehors. Mais disons qu'elle n'avait pas la tête à lire ce soir, vraiment pas et c'est une des choses assez rare chez notre chère Lily. Elle était seule près d'un arbre et ce n'était pas trop demandé. Elle n'avait personne à qui faire la conversation ou encore à surveiller pour vérifier que tout allait bien et qu'aucun problème n'était présent dans sa vie, personne à écouter parler de ses ennuis, de sa famille, de ses idées. Rien à faire justement même pas à penser. Elle pouvait si elle le désirait fermer les yeux et ne penser à rien. Malheureusement c'est une chose fortement difficile à faire surtout avec ce qu'elle a apprit dernièrement. Elle veut plus que tout oublier elle veut enterrer au fin fond de son cerveau cette information mais il n'y a rien à faire. Elle profitait vraiment de cet instant de solitude, cet instant de calme qui était si rare. Mais malheureusement ce moment dont elle était en train de profiter et qu'elle savourait ne dura pas très longtemps puisque quelqu'un dont elle n'avait pas entendu l'arrivée se pencha à ses côtés. James...c'était donc lui qui venait la voir et la dérangeait alors qu'elle n'avait rien demander et encore moins sa venue. Elle ne prit même pas la peine de tourner la tête pour le voir.



James fiche moi la paix ! Tu ne comprends donc pas que toi et moi c'est une chose impossible. Tu es juste quelqu'un que je ne supporterai pas et encore moins toute une vie alors avoir un enfant avec toi c'est une idée que tu dois t'ôter de la tête. Le destin ne peut être pas être changé vis à vis de notre mort mais ce n'est surement pas avoir toi que je compte faire ma vie. La beauté ne fait pas tout il faut être supportable et agréable vis à vis de l'autre personne. Ce qui n'est réellement pas ton cas.


Ils venaient d'apprendre qu'ils allaient mourir et tout ce qu'il avait retenu c'était que dans l'avenir ils sont censés être ensemble, avoir fait leur vie ensemble et qu'ils ont un enfant. Malheureusement ce n'est pas ce genre de chose qui est resté en tête chez Lily. Bien sûre elle en tient compte mais ce n'est pas cela qui l'inquiète le plus. Elle est peut être à profiter de la vie, à profiter de chaque instant mais connaitre sa mort, sa façon de quitter la vie et surtout quand et où c'est horrible. Elle sentit alors la main du jeune homme saisir la sienne et pour une fois elle ne le repoussa pas immédiatement à vrai dire elle n'en avait pas la force et pas du tout l'envie sur le moment. Il la posa sur son torse après avoir fermé la main de Lily pour qu'elle forme un poing. Elle commença à parler la tête baisser puis la tourna vers James.


Tu ne comprends pas...je ne te frappe pas tout le temps pour mon bon plaisir, tu m'agaces avec ton comportement! Je n'ai pas la force de te frapperet l'envie. Connaitre sa mort est la pire chose qui puisse arriver pire que de savoir que dans l'optique de l'avenir je dois être avec toi. Tu te prends pour ce que tu n'es pas ! Tu te crois meilleur que tout le monde. Tu penses que je suis à ta disposition et à tes pieds. Tu crois que je suis tienne et que tu as tous les droits, j'en ai marre de devoir vous arrêter lorsque vous vous en prenez à Severus et ces surnoms débile que vous lui donner! Tu...


Mais elle fut surprise par l'état dans lequel il était et elle s'arrêta à vrai dire dans ce qu'elle était en train de dire. Elle regarda son pantalon, sa chemise ainsi que ses cheveux et lunettes cassées. Elle amena sa main jusqu'à sa baguette afin de réparer les lunettes de ce dernier avec un sortilège qui n'était pas sorcier à retenir et un des plus facile qu'elle ait put apprendre en six années d'étude surtout que ce n'était pas les professeurs qui lui avait fourni la possibilité de l'apprendre alors c'était une fierté personnelle.


Occulus Reparo...qu'as tu encore fait ? Tu vois...tu es mignon mais immature...et je ne compte pas faire ma vie avec quelqu'un d'immature qui cherche tout le temps les ennuis, qui ne sait pas garder son sérieux. Les choses que nous avons vu son sérieuse et toi tu ne garde que le souvenir d'un enfant qui sera le notre. Tandis que moi je pense à ma ...


Elle ne put prononcer le mot. Il était difficile de dire qu'elle pensait plus à sa mort qu'à la vie qu'elle aurait dans le futur mais en même temps c'était réellement ça le problème. Elle se contrefichait de la vie qu'elle aurait maintenant qu'elle savait qu'elle serait bien trop courte pour elle. Elle détourna son regard après avoir réparer les lunettes et retirer les quelques feuilles des cheveux de James. Elle avait reporté son regard sur l'eau du lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Mar 3 Juil - 22:15

Alors que j'avais voulu détendre l'atmosphère, ma petite mise en scène avait échoué. Lily souffrait et elle jetait son venin sur moi. Mais comment pourrais-je la blâmer ? Elle qui avait vu sa propre mort face, à cause des maraudeurs, à cause de moi … Jamais elle n'aurait du voir cet évènement, car maintenant, c'est sa vie qui allait être gâchée. Car comment pourrait-elle continuer de vivre normalement et heureuse après tout ce qu'elle avait vu ? Si moi même je n'y arrivais pas, Lily qui était plus sensible que moi ne pourrait pas non plus …

Pourtant moi aussi j'avais ma sensibilité qui se cachait derrière ce côté macho et frimeur. Une sensibilité bien plus présente que je voulais l'avouer. C'est peut-être pour ça que malgré tout, ses paroles me touchèrent droit au coeur. Des paroles cinglantes et je pensais percevoir de la haine. Elle crachait son venin avec tellement de sincérité et de rancœur, que sur le coup, je me sentais comme le dernier des idiots. Le plus idiot pour continuer d'espérer, ne jamais lâcher prise, parce que finalement, derrière mes idioties, j'avais plein d'amour à revendre. Non, cet amour, j'avais décidé de le donner entièrement à Lily. Bien sur, mon rêve était qu'elle réponde à mes sentiments mais j'avais conscience que dans la vie, on ne pouvait pas tout acquérir. Pourtant je ne pensais pas être particulièrement odieux avec elle. Harceleur oui, mais je ne lui manquais pas de respect. Bien sur, j'avais ma réputation derrière moi, mais les sentiments que j'ai pour la gryffondor aux cheveux de feux sont réels et purs. Je ne me moquais pas d'elle contrairement à ce qu'elle pensait. Jamais je ne me serais permis de jouer avec Lily. Pourtant je ne pouvais pas lui montrer, tous ses bons sentiments. Parce que j'étais obligé de me forger une carapace, un air détaché et rieur. J'avais reçu un nombre incalculable de la part de Lily. N'importe qui aurait abandonné, pourtant moi, je suis toujours là. Parce que si j'abandonnais, si je décidais de jeter mon dévolu sur quelqu'un d'autre, j'étais persuadé que je passerais à côté de l'amour de ma vie, de mon avenir. Oui j'aimais passionnément et profondément Lily, seulement ça, elle ne s'en rendait pas encore compte. Et le coupable, c'était moi. Parce que je ne lui montrais pas mes réels sentiments, mais c'était bien plus facile de se cacher derrière un sourire et une blague agaçante.

Alors ses paroles me firent l'effet d'une bombe. Une grenade qui venait d'exploser à l'intérieur de moi même, éparpillant mon coeur en petits morceaux qui saignaient, gisant dans leur sang. A l'agonie, la douleur était présente et insupportable. Tous les espoirs qui s'envolaient d'un coup, ne laissant qu'à ma porté le désespoir, la mort qui m'attendait. J'avais l'impression que la faucheuse se trouvait au dessus de ma tête, avec cette faux, près à l'abattre sur moi. C'était comme si la Mort riait de mon destin, elle qui seule peut décider de l'avenir de chacun. Et pour une raison qui m'échappait, elle avait décidé que je n'avais pas le droit à un avenir.

« Tu me détestes à ce point là ? Hm, tes gifles auraient du me faire comprendre pourtant. Mais Lily, tu peux me détester autant que tu veux, ça ne changera en rien à mes sentiments. Peut importe le nombre de fois où tu me repousses, je suis toujours là. Et je serais toujours là, peut importe le futur. Il te faudra me supporter encore bien longtemps. Peut-être que tu as raison, nous n'avons aucun avenir ensemble, aucun enfant, rien. Mais après réfléxion, je me dis que ce n'est peut-être pas plus mal, ça t'évitera sans doute ce funeste destin. Alors oui, déteste moi, déteste moi autant que tu le veux. Haïs moi, de toute ton âme. Que ta colère et ton dégout envers moi soit une force pour toi, pour rester en vie »

Mais maintenant que Lily était lancée, elle n'allait pas s'arrêter maintenant, non, au contraire. Elle continuait de déballer ce qu'elle avait sur le coeur, les reproches qu'elle me faisait … Dans un sens, elle avait raison et dans un autre, ce discours signifiait qu'elle ne me connaissait pas. En effet, James Potter le maraudeurs se croyait toujours au dessus des autres, sa gloire était au paroxysme. Mais ça ne m'avait jamais empêcher de respecter Lily. Jamais il n'avait pensé d'elle qu'elle était à ses pieds, à sa merci. Lily n'était pas un objet, mais un être vivant, sa précieuse poupée sur laquelle il avait jeté son dévolu. Cette petite demoiselle à protéger. Mais il faut croire que ma raison était aveuglé par ma colère.
« Tu crois que ce qui arrive ne m'atteint pas ? Tu crois que je m'en fou ? Que je me crois au dessus des autres ?! Regarde moi Lily, regarde dans tel état je suis ! Pourtant ça c'est rien par rapport à l'avenir qui nous est réservé !!! Tu crois que tu n'es qu'un objet entre mes mains ? Dans ce cas là dit moi une chose !! Ce James Potter dans le futur ! ! S'il ne t'aimait pas, POURQUOI ???? POURQUOI EST-CE QU 'IL AURAIT SACRIFIE SA VIE POUR TA SURVIE ???? Ce sacrifice, ça s'appelle l'amour ! Si ça ce n'est pas assez pour toi, je ne vois pas quelle autre preuve je pourrais te fournir ! Si tu penses que tu n'as aucun avenir avec moi, parfait, pense ce que tu souhaites, après tout tu es libre, tu fais tes propres choix ! Mais ça ne m'empêchera pas de rester et de persévérer !! TU CROIS QUE JE M'EN FOU QU'ON VA CREVER ??? BAH NAN !!! JE NE VEUX PAS MOURIR !!! JE NE VEUX SURTOUT PAS MOURIR, MAIS SI JE DOIS SACRIFIER MA VIE POUR TOI, JE LE FERAIS !!! Parce que je me dis que ça en vaut la peine, parce que, que tu le veuilles ou non, on sera ensemble !! Et je sais que ce court laps de temps, on sera heureuse, je te rendrais heureux et ça, ça suffit pour mon bonheur ! Pourtant je n'ai pas l'intention de te voir mourir, alors si mon départ, si mon retrait te permet de vivre, je le ferais surement, je disparaitrais de ta vie ! Mais pour l'instant, nous ne savons pas si l'avenir peut être changé ou non ! Mais s'il y a un espoir pour qu'on reste en vie, tous, et ensemble, et bien cet espoir je le saisirais, parce que je veux te donner un avenir heureux et comblé ! Je veux te prouver que je ne suis pas le mec grotesque auquel tu penses ! »

Une fois encore, j'avais laissé explosé ma rage, ma contrariété pour cet avenir. Je ne voulais pas mourir alors que je savais que je pouvais rendre des gens heureux. Parce qu'en mourant, d'autres allaient être tristes. Je ne voulais pas avoir la vision de Sirius et Remus me pleurant sur ma tombe, je ne voulais pas faire souffrir mes amis. Et surtout, je voulais que Lily reste en vie. Qu'elle ne soit pas victime de cette folie. La protéger, lui offrir une vie heureuse. Finalement peut-être que j'étais assez enfantin. La vie n'était pas un conte de fée. Je n'étais pas un héros, un chevalier qui venait délivrer sa princesse, avant de vivre heureux jusqu'à la fin de nos jours. J'étais seulement James, impuissant lorsqu'un malheur arrivait. Sous la fureur, j'avais vraiment hurlé mes paroles, crié sur Lily, bien que c'était la première fois que ça arrivait. Mais pour une fois, j'avais dis tout ce que je ressentais, sans me cacher derrière mon sourire ou derrière une blague puéril. Non ma rage prennait le dessus, me consument de tout mon être, me rongeant de l'intérieur, ne laissant que le chaos, les mauvaises ondes et l'humeur désastreuse. Je donnais des coups de pieds sur le sol, avant de passer mes mains dans mes cheveux, que je tirais sans ménagement. Cette histoire me rendait dingue. Pour éviter que Lily subisse de nouveau ma colère je préférais m'éloigner légèrement, restant tout de même bien proche d'elle. Respire un bon coup Jamesie, respire !! Et mange du chocolat comme dirait Mumus ! Mais je ne suis pas Remus, je n'ai pas de chocolat vers moi pour me calmer !

Puis j'entendis les paroles de Lily, alors qu'elle réparait mes lunettes et qu'elle enleva les feuilles mortes de mes cheveux. Elle chuchotait d'une voix douce, mais triste. Mon immaturité était un trop grand défaut pour elle, qui faisait barrage à une futur relation. Jamais quelque chose ne pourrait se passer entre nous. Parce que je ne savais pas rester sérieux quand il le fallait. Parce que je pensais à notre bébé au lieu de notre mort ? Je me mis à rire sans pouvoir m'en empêcher. Un rire fade et sans vie. Le rire forcé et dément qui sonnait tellement faux, bien différent de mes rires habituels.

« Tu te trompes Lily, tu te trompes. Notre mort, j'y pense tout le temps. Je ne sais plus où j'en suis et je suis en colère. En colère contre moi même. Parce que je doute, je doute de mes amis. Parce que je sais que Peter m'a trahit, et je le hais pour ça. Parce que je ne peux pas pardonner à un ami …. quel ami n'est pas capable de pardonner à une personne qu'il aime. Finalement, tu as sans doute raison, je suis immature. Pas assez mature pour prendre du recul et pardonner à Peter. Pas assez mature pour pouvoir aider Peter, le garder sur le bon chemin et voir avec lui sur les motifs qui l'ont poussé à nous trahir. Je suis immature et égoïste. Parce que je pense à moi avant de penser à mes amis. Egoiste parce que je ne sais pas prendre le recul nécessaire pour oublier cette histoire, égoiste parce que du coup, je m'éloigne de mes amis et que ça va les faire souffrir. Je suis immature et égoiste Lily, mais je ne veux pas mourir, et je ne veux pas non plus que tu meurs. Alors je suis en colère !! Oui je suis en colère, parce que je suis seulement James, et que je n'ai pas de solutions !! Parce qu'il n'y a rien que je puisse faire pour te sauver !! »

Ma colère montant à son paroxysme, je donnais des violents coups de poings contre le tronc d'un arbre. Des morceaux de bois tombèrent par terre, égratignant à chaque fois mon poings. J'entendis même des os se briser. Ma peau qui éraflait le tronc de l'arbre se mit à saigner. Mais je m'en fichais, je continuais de frapper de toutes mes forces, parce que je ne pouvais pas m'arrêter, je n'avais aucun moyen de me débarrasser de cette frustration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Mer 4 Juil - 0:22

D'habitude lorsque la jeune femme est seule et que notre cher James débarque c'est elle qui lui donne une claque que ce soit de manière directe c'est à dire avec sa main comme toute logique le veut ou bien de manière indirecte avec l'usage des mots. Mais cette fois les évènements étaient tout autre et James n'avait apparemment pas l'intention de laisser Lily être la seule à blâmer ce soir et à la laisser dire. Il avait son mot à dire ou plutôt ses mots à dire. Il se sentait apparemment dans l'obligation de se justifier et de modifier les dires de la jeune femme qui à ses yeux n'étaient absolument pas la vérité. Ce n'était qu'illusion, des illusions qui brouillent l'esprit de la jeune rousse et qui lui donne une mauvaise image de James. Mais après tout qui peut confirmer que ce n'est que le fruit de l'esprit de Lily. Peut être est-il réellement l'homme qu'elle pense qu'il est, peut être n'est-elle pas la seule à le penser. Ou peut être qu'effectivement elle est la seule à voir le jeune homme de cette manière et qu'enfin de compte il est comme il dit quelqu'un qui peut être de telle ou telle manière. Il semblait si déterminé. Ce n'était pas une surprise pour la jeune étudiante mais disons que les paroles qui sortirent de la bouche du jeune gryffondor n'avait pas encore été entendu par la belle Evans et jamais il ne lui avait dit une telle chose même pas l'intermédiaire de ses amis les maraudeurs aucune paroles de ce genre n'avait eut l'opportunité de faire le voyage jusqu'à ses esgourdes. Il disait que même s'il devait ne pas être avec elle dans le futur et subir encore sa haine pour que cela lui évite de mourir et bien il le ferai. En réalité ce n'était pas être avec elle qu'il voulait mais simplement son bonheur et sa vie. Il espérait bien entendu être proche d'elle mais contrairement à ce qu'elle pensait depuis le début il n'avait pas envie d'être avec elle juste pour un intérêt précis, il voulait autant son bonheur en étant avec elle, à ses côtés qu'en n'était pas avec elle. La regarder vivre des moments de bonheur sans faire partie de sa vie le satisfaisait aussi bien qu'être une partie intégrante de la sienne l'arrangerait.


Si seulement cela pouvait être si facile. Cependant on ne peut savoir si le fait de justement ne pas être avec toi me permettra de vivre et te permettra de garder la vie. Personne ne peut nous confirmer que si nous faisons tout pour ne pas avoir une vie comme nous avons dans le futur nous ne mourrons pas. Personne...


Elle avait recommencé à parler encore et encore en disant ce qu'elle pensait et ce qui lui traversait la tête. Elle ne mesurait plus la valeur de ses mots et ne réfléchissait même pas à quel terme elle devait utilisait afin d'être compréhensible vis à vis du jeune homme. Elle laissait son coeur se vider et la sincérité prendre place. Bien entendu ce n'était peut être pas tout la sincérité qui parlait car il y a bien des choses qui ne sont pas dites mais ce n'était pas un discours réfléchit qu'elle tenait. Elle n'avait pas préparé ce qu'elle était en train de lui dire depuis des semaines. Ce n'était pas un discours, un sermon qu'elle avait déjà prévu de faire à James depuis des lustres et qu'elle déblatait maintenant car c'était la seule opportunité qu'elle avait. Il était à présent en train de laisser filer sa pensée mais en la laissant sortir verbalement et au grand jour à Lily. Il ne voulait pas laisser les paroles de la Gryffondor sans réponses et surtout qu'elle garde une telle pensée de lui. Est-ce que cela allait réellement marcher? Cela ne peut être une certitude. Mais en tout cas elle aura au moins entendu ce qu'il a à dire. Il criait une majorité de ces paroles et elle avait l'impression qu'à tout moment un professeur serait susceptible de débarquer vu le bruit qu'il était en train de faire. Elle espérait de tout coeur que cela ne serai pas le cas et qu'elle pourrait encore rester dehors que ce soit en la présence du jeune sorcier ou non. Il s'était mit à taper du pied par terre et au final avait fini par s'écarter un peu de la belle Lily pour aller à quelques mètres à coté mais sans trop s'éloigner.Elle était tout de même un peu touché par cette façon dont il s'était exprimé car pour une fois il ne se comportait pas comme le mec sûr de lui et qui a toujours ce sourire en coin sur le visage. Elle entendit cependant un rire, elle se doutai qu'il n'était pas sincère et quelque peu forcé si l'on peut le qualifier ainsi. Il parlait continuellement mais il s'énervait de plus en plus et si ce n'était pas sa voix qui prenait de l'ampleur s'en était bien sa colère et il commençait à taper du poing sur le tronc contre lequel la belle était adossé. Elle se leva et attrapa les poings du jeune Gryffondor en se décalant pour s'interposer entre James et le tronc d'arbre.


Arrêtes...frapper et t'esquinter ne servira à rien. Cela ne réglera pas les choses et ne changera en rien notre destin. Je...tu vois c'est ce genre de personnalité que je préfère. Te voir derrière ton masque de mec qui tout le temps assuré est agaçant. C'est la vrai personnalité que je préfère et qui me touche particulièrement. Je n'ai pas besoin d'un homme musclé, bagarreur, champion de Quidditch et respecté de tous. Je veux quelqu'un de vrai, de sincère. Quelqu'un de simple. Tu...il a fallut que tu vois la manière dont je te voyais afin de t'énerver et de te confier. Il a fallut une si petite chose pour provoquer en toi une rage et révéler ta vraie personnalité. Mais il ne faut pas qu'elle se révèle dans de telle moment. Il faut la garder et la laisser au grand jour et en faire ta force. Ne cherche pas à être un autre...tu vois bien qu'à part t'apporter des amis comme Sirius et Remus cela t'apporte la foudre d'autre.


Elle reporta sa baguette près du visage du jeune homme et lança un lumos afin d'examiner son visage, son corps ainsi que ses mains pendant qu'elle y était. Puis elle prononça le sortilège nox et elle se mit à soigner comme elle put le visage du jeune Potter en passant sa main sur son visage afin de vérifier que les blessures aient disparues. Cependant elle était inquiète pour ses mains et tenta de les soigner au mieux en espérant qu'ils n'aient pas à passé par l'infirmerie ce soir ou bien même demain matin avant de se rendre en cours de sortilège.


Il faut croire que dans le futur...je suis une meilleure mère que femme. J'ai donné ma vie pour laisser la vie à notre...notre enfant mais je t'ai laissé te sacrifier. J'ai....j'ai peur James...Severus...Remus et Sirius on ne sait même pas ce qu'ils seront. Pourquoi nous avons put voir notre destin et pas le leur !?


Elle tenait encore les mains du jeune homme et s'en rendit compte bien après. Elle les lâcha soudainement en étant un peu gênée puis elle ramena ses bras qu'elle croisa devant elle. Malgré la période de l'année où il était il faut bien avoué que minuit passé le vent la nuit est un peu frais et elle avait froid. De plus les évènements qu'ils avaient en tête avaient de quoi glacer le sang. Elle les décroisa au final assez rapidement pour remettre machinalement les cheveux du jeune homme en place qu'il s'était " tiré " un peu plus tôt lorsqu'ils 'était éloigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Mer 4 Juil - 11:28

Lily avait raison sur un point. Personne ne pouvait garantir que même si je faisais en sorte qu’il n’y ai aucun avenir entre nous, elle garde la vie sauve. Et bizarrement, je sentais que c’était le cas. Que de toute façon, la mort nous guettait et nous aurait quelque soit la situation. Depuis quand étais-je aussi pessimiste ? Certainement depuis que j’avais vu ma mort, depuis que je savais ce qui m’attendait. Un destin qui peut faire peur à la plus insensible des personnes. Perdu dans cet avenir que je n’aurais pas du voir, je ne savais pas comment réagir. Me battre ? Accepter ma mort ? J’étais tiraillé entre les deux options. D’un côté, je voulais me battre contre le destin, d’un autre côté, je me disais à quoi bon ? Après tout, je suis seulement James, contrairement à ce que je voulais faire croire. Mais une chose était sûre, je refusais que Lily meurt, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour l’en empêcher.

« Je ne sais pas Lily … je ne sais pas. Cet avenir que nous avons vu, peut-être qu’il est incertain, peut-être que nous pourrons le changer, mais comme tu l’as fait remarquer, ce n’est pas sur. J’aurais envie de te dire « profite de ta vie, du temps qu’il te reste pour vivre d’une manière comblée et heureuse » pourtant je refuse de t’accorder ses paroles. »

Je soupirais avant de m’appuyer sur le tronc de l’arbre et de fermer les yeux après avoir enlevé mes lunettes. J’étais si fatigué, exténué de chercher une solution en vain, exténué de fuir mes amis, d’être obligé d’aller dans la forêt interdite pour exprimer ma colère, mon désarrois et ma frustration. Et surtout, je me sentais coupable. Si nous n’avions pas eu cette stupide idée de fêter Halloween à notre façon, rien ne se serait passé. Si Sirius n’avait pas loupé le sort, nous serons restés dans l’ignorance. Bien sur je ne le blâmais pas pour cela, pas le moindre du monde. Mais je regrettais que Lily soit embarquée dans cette affaire. Une nouvelle fois, je passais ma main dans mes cheveux l’air las. Avant de finalement tourner mon regard vers ma jolie rousse.

« J’aurais voulu te protéger. Que tu sois toujours dans l’ignorance, que tu ne connaisses rien de tout cela. Je ne veux pas que tu sois malheureuse, ou inquiète. En aucun cas je ne permettrais ta mort. Je ne sais pas encore ce que je ferais, mais je vais bien finir par trouver une solution. Te sauver sera maintenant mon but dans ma vie, qui passera avant mes études, avant ma famille, avant mes amis … Tu es trop précieuse pour que j’accepte de te perdre. Mais le problème reste le même. Tu ne pourras pas profiter pleinement de ton année, de tes amis et de tout le reste. Parce que savoir tout ça, t’empêchera d’être heureuse, de t’amuser ou d’étudier. Je ne suis pas stupide, je sais qu’avec ses informations, tu vas gâcher ta vie. C’est pourquoi j’aurais préféré que tu ne saches rien … je regrette de t’avoir embarqué là dedans. Je te demande pardon Lily, je suis tellement désolé, je te demande pardon …. »

Je crois que durant toutes mes années à Poudlard, je ne me suis jamais excusé, jamais. C’est la première fois. Ou peut-être envers Sirius et Remus, mais autrement, je ne m’excusais jamais, ou alors de mauvaise grâce. Il fallait vraiment me tirer les vers du nez pour obtenir une excuse. Après tout j’avais ma fierté, une trop grande fierté en fait. Mais là, les paroles étaient sorties tellement naturellement et avec beaucoup de sincérité. C’était sans doute parce que c’était Lily. Les maraudeurs étaient les seuls qui avaient le droit de voir mon cœur, pourtant ce soir, j’acceptais de faire tomber le masque et de montrer le véritable visage de James Potter à la belle demoiselle.

Et puis, comment aurais-je pu ne pas m’excuser alors que nous venions de gâcher sa vie ? Ce n’était pas une simple blague, une idiotie comme une autre qu’on avait fait. Non le problème était beaucoup trop sérieux et les conséquences étaient désastreuses. Jamais elle n’aurait du voir ça. J’avais mentit sur une partie, la solution je l’avais. Il suffisait d’un coup de baguette magique, le sort d’oubliette et sa mémoire serait effacée. Elle pourrait reprendre pleinement sa vie, restant dans l’innocence.

Ce fut Lily qui calma ma colère en m’attrapant le poignet pour que je cesse de maltraiter ma main, ou l’arbre, allez savoir. Elle avait raison, frapper ne sert à rien, les choses ne changeront pas pour autant. Un doux sourire étira légèrement mes lèvres alors que je l’écoutais parler. Elle me disait qu’elle préférait largement cette personnalité, ce James sensible plutôt que le macho qui se faisait remarquer. Mais Lily, les deux côtés de cette personnalité faisait partit de moi. Me montrer faible vers les autres ? C’était sans doute trop me demander. Ma carapace était ma protection. Personne ne pouvait me blesser si je me montrais plus assurant que les autres. J’aimais tout maitriser, avoir le contrôle sur tout ce que j’entrepris. J’ai horreur d’être pris au dépourvu et de voir une situation m’échapper, comme en ce moment.

« Non Lily, tu as tort, si je reste moi-même, la situation m’échappe. Si la situation m’échappe, regarde comment je finis. Lorsque je ne maitrise plus rien, je suis vulnérable et blessé. Regarde comment j’apparais devant toi, couvert de bleus, de sangs. Ce n’est pas l’image que je veux qu’on voit de moi. Hormis mes proches, personne n’a besoin de savoir mes plus sombres pensées, ni de connaître mon désarrois. J’ai peut-être la foudre des autres, mais comme tu l’as dis, j’ai Sirius et Remus, c’est suffisant pour moi. Je préfère avoir peu de véritables amis mais qui sachent qui je suis réellement, plutôt que des tas de personnes qui n’en vaudront pas la peine. Parce que Lily, regarde, dans notre situation actuelle, qui sera là pour nous ? Les vrais amis, on les compte sur les doigts de la main, mais c’est amplement suffisant pour moi. J’aime mes amis, j’aime Sirius, Remus et …. Et Peter. Et voir qu’une personne que j’aime ait pu provoquer volontairement ma mort, et bien c’est blessant ! Mais pour moi ce n’est pas le pire, ce qui me rend dingue, c’est que les maraudeurs vont être dissous à cause de moi. Mes amis vont s’éloigner et cela par ma faute, à cause de ma mort. Et ça ne veut pas !! Je ne veux ni que tu meurs, ni que mes amis soient tristes ! Je ne veux pas qu’on souffre à cause de moi ! Pas eux ! …. Et pas toi. »

Je laissais Lily me soigner, sans dire un mot. Petit à petit, je me sentais mieux, alors que les plus grosses plaies disparaissaient. Qu’elle prenne soin de moi me touchait énormément, mais j’étais gêné. C’était la première fois que Lily témoignait de l’affection pour moi. C’était … étrange. Etrange mais plaisant. Habituellement lorsque je suis gêné, je sors une vanne pour me sentir mieux. Mais là, je ne disais mot. Je me contentais de la regarder silencieusement, la laissant faire. Il était inutile de parler. Pour dire quoi de toute façon ? Il n’y avait rien à dire. Seulement à profiter de cette proximité et rester humble. Je n’étais finalement pas d’humeur à faire des plaisanteries, même si rester dans cet état psychologique ne me plaisait guère. J’avais l’impression de ne plus rien maitriser.

« Leurs avenirs … A vrai dire, l’avenir de Sirius et de Remus, je ne veux pas le voir … J’ai trop peur de ce que je pourrais voir. Je préfère rester lâche. Toi aussi Lily, tu n’aurais pas du voir ton avenir …. »

Alors qu’elle retirait ses mains –qu’elle avait gardées inconsciemment dans les miennes-, je le regardais avec sérieux, cette idée noire me trottant dans la tête. Mais c’était pourtant la solution la plus logique. Lily se frottait les bras. Elle avait froid. Je lui aurais bien prêté ma veste mais je n’en avais pas, dommage. Tandis qu’elle me touchait les cheveux, pour les mettre –en vain- dans l’ordre, je réfléchissais avant de secouer ma tête. Ma main vint chercher ma baguette. Dans un geste lent et calculé, je pointais doucement la dite baguette vers la demoiselle. Le calme dans mon geste et mon regard triste montrait que je n’allais pas attaquer, donc qu’elle n’avait pas à avoir peur.

« … Il y a toujours une solution Lily …. Ce sort « oubliette ». Tu n’as qu’un mot à me dire, une autorisation à me donner, et je te ferais oublier cet avenir qui te fait souffrir. Peu importe si tu ne te souviens plus de notre futur, à nous deux, notre relation, notre enfant … tu dois d’abord penser à toi et être heureuse. Juste un mot à me dire Lily, et je le fais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   Jeu 5 Juil - 19:37

Profiter. Profiter de sa vie. N'est-ce pas ce que Lily essaye déjà de faire tous les jours. C'est ce qu'elle faisait même bien avant d'avoir le malheur d'être envoyé dans le futur avec les maraudeurs et de découvrir son funeste destin. Avant de découvrir qu'elle n'était pas destinée à vivre jusqu'à ce qu'elle devienne vieille et ridée. Non elle n'aurait pas le bonheur de connaitre des petits enfants ou encore d'avoir plusieurs enfants puisque comme elle l'a découvert elle a déjà à peine le temps d'élever le premier jusqu'à ce qu'il entre à l'école. Rêver de son destin, se faire des idées c'est une chose que tout le monde fait mais le connaitre réellement est une chose rare. Une chose qui aurait préféré être éviter dans le cas de Lily Evans et de James Potter quand on sait comment ils se terminent. Les maraudeurs, enfin pas tous mais certains voulaient savoir comment Lily vivait la découverte de la soirée d'Halloween. Qu'imaginaient-ils ceux là? Qu'elle était fière d'avoir découvert son destin qui était loin d'être glorieux. Qu'elle était vraiment folle de joie de savoir contrairement à beaucoup de personnes sur cette Terre, de quelle manière elle allait quitter ce monde et surtout dans quel endroit mais aussi à quelle moment et en la présence de quelle personne. Il y a des choses que l'on préférait ignorer de temps en temps. Notre chère Lily Evans n'était pas aussi facile à duper ou encore même à réconforter. Lui dire des choses dans le seul but de la calmer et de lui changer les idées n'est pas une chose si facile. Il ne suffit pas d'inventer ou d'espérer que les choses changent pour que l'esprit de la demoiselle change aussitôt d'idée. Elle n'était pas dupe et savait bien qu'il n'y avait aucune certitude que sa mort future soit évitée si elle n'avait pas le futur qu'elle avait découvert.

Je...je profite déjà de la vie et tu le sais bien. Tu n'es pas celui qui va déclencher cette chose en moi car j'ai toujours agit ainsi et profiter de chaque instant comme si c'était le dernier de ma vie. J'ai jusqu'ici tenter de faire tout ce que je désire, tout ce qui pour moi peut me combler de bonheur. Je n'ai pas encore tout réaliser et je sais maintenant que le temps m'est compté. Je sais que j'ai un laps de temps défini pour pouvoir justement le réaliser et avoir une vie des plus parfaite avant l'heure. D'un côté vous m'avez permit de prendre conscience que je n'aurai pas eut le temps de réaliser tout ce que je voulais. A présent je peux me prendre en main.



Cette manière qu'avait James de passer la main dans ses cheveux, elle ne passait pas beaucoup de temps avec lui car comme elle l'avait si bien dit il l'inssuportait mais elle est amis avec les maraudeurs et reste autant de temps avec Sirius et Remus qu'avec James. Et elle sait très bien ce que signifie ce geste de la part du jeune Potter. Il ne sait pas quoi faire, il n'aime pas l'imprévu et perdre pied. Malheureusement aujourd'hui il n'a pas réellement le choix et est victime d'une vie où il n'est pas maitre de son destin. Il pensait depuis le début pouvoir faire ce que bon lui semblait mais il se rend compte qu'il est comme tout le monde. Il se rend compte qu'il est aussi vulnérable que l'est Sirius ou encore Remus. Il ne poussa changer la fin de sa vie et pourtant il espère le contraire, il espère et promet à Lily depuis le début qu'il changera tout afin de la sauver. Mais il n'est qu'un homme, il n'est qu'un mortel et non un dieu. Justement les dieux en ont décidé autrement. Il faut couper court à la vie des jeunes gryffondor et c'est ce qui a été décidé par les forces de la nature pour une raison qu'ils ignorent encore totalement. Il était sans doute en train de songer à quelque chose, à la situation qui leur échapper et à une possible solution enfin une solution qu'ils aimeraient tous trouver mais qui reste introuvable jusqu'à présent. Il se tourna alors de nouveau vers la jeune femme qui sentit son regard posé sur elle.


A nouveau il était en train de dire qu'il aurait aimé qu'elle ignore tout cela. Qu'elle ignore et que seuls Remus, Sirius et James soit ceux qui aient vu une telle chose. Malheureusement les choses n'avaient pas été ainsi et elle avait fait partie de ce voyage désastreux. Il fallait faire avec et arrêter de se lamenter. Enfin c'est une chose amplement facile à faire mais difficile à faire et les jeunes gryffondor en ont la preuve et peuvent en témoingner. Elle appréciait réellement ce qu'il était en train de dire à son égard. Qu'elle était trop précieuse pour qu'il puisse la perdre ou encore qu'il allait tout faire pour qu'elle ne perde pas la vie comme ils avaient put le voir dans le futur. Cependant elle n'allait pas le remercier et lui dire qu'il était adorable.


Tu...tu es vraiment touchant à me dire que tu voudrais tout changer, me protéger de ma future mort. Cependant tu n'es que toi James...tu n'es qu'un sorcier sans pouvoir divin. Si tu veux réellement faire quelque chose pour moi, si tu souhaite réellement faire quelque chose de ta vie James. Ne cherche pas à me protéger, ne cherche pas du tout à éviter ma mort. Mais change juste de comportement. Je sais que tu es comme ça pour te forger une assurance et parce que tu te sens fort ainsi. Mais te voir odieux envers moi quand tu es avec Sirius et Rémus en devient insupportable et il est des fois où je te changerai volontiers en fouine. Essaye de simplement passer à côté de Severus ou encore de nous deux sans laisser cette envie qui bouillonne en toi de martyriser Severus se matérialiser. Si tu veux faire quelque chose pour moi ce sera çeci.


Il est vrai qu'elle allait avoir un peu plus de mal à se concentrer sur ces études, à profiter de la vie. A être avec ses amis et bien rire avec mais en même temps elle n'avait pas le choix. Si il y avait bien une solution mais elle n'avait sans doute pas la force de la faire. Il est facile et même très facile s'y songer mais tellement difficile d'accepter que cela soit produit sur soit-même. Il est déjà amplement difficile de la mettre en place sur quelqu'un d'autre mais le subir l'est tout autant. Voilà qu'il était encore là à s'excuser à demander le pardon de Lily. Que pouvait-elle faire à part lui dire qu'elle le prenait mais que cela ne changerait rien. Elle ne pouvait rien faire et même lui demander de faire autre chose que de s'excuser, lui demander de ne pas essayer de changer le futur mais de changer lui même, de changer vis à vis de certaines personnes et de certaines choses aux quotidiens ne changera en rien le futur de nos deux être qui est de mourir en protégeant leur fils. Elle l'écoutait parler et dire qu'elle avait tort. Bien entendu elle savait que c'était une carapace qu'il se forgeait c'est un peu comme Severus face aux maraudeurs et le Severus qu'à Lily lorsqu'elle est avec elle. Cependant elle espérait juste un petit changement, ne serait-ce qu'à certain moment. Car avoir un James odieux à coté d'elle quand elle était avec la totalité des maraudeurs est une chose qui commençait à insupporter. Elle se tourna néanmoins de nouveau vers lui mais cette fois elle eut comme un mélange de tendresse de tout à l'heure avec de l'agacement vis à vis de ses paroles qui étaient agaçantes à la longue et qu'elle en avait marre d'entendre.


C'est toujours la même chose avec toi ! Je suis consciente de cette carapace et j'en avais bien comprit l'existence mais ce n'est pas le fait de te forger une personnalité qui n'est pas la tienne que tu réussira dans la vie. Si je comprend bien tu préfères avoir Remus et Sirius qui connaisse ta personnalité. Sache donc James que tu ne me comptera pas dans ta fine liste car tous les jours j'ai le droit à ta personnalité de macho et de gars sûr de lui qui fait l'homme devant ses amis. J'estime donc ne pas avoir la chance de Remus et Sirius de pouvoir tout le temps te voir comme tu es ce soir. C'est bien dommage car je préfère amplement cette personnalité et c'est une personne beaucoup plus...charmante que je découvre ce soir. Mets toi cela dans la tête : Tu ne changeras pas le cours des choses alors tâche d'abord de changer toi même et ce sera un bon début.



Lily suite à tout ce qui passait en tête et ce qu'ils étaient en train de mettre sur le tapis se mit à frissonner autant par le froid que par les évènements auxquels ils étaient en train de songer. Malheureusement ce n'était elle qui allait pouvoir changer cela avec l'aide d'un sort car elle n'en avait pas encore apprit un qui lui ferait apparaitre d'un coup et d'un seul une veste. Elle pourrait évidemment très bien lancer un sortilège de feu mais mettre le feu à l'école n'était pas le but de notre jeune élève et autour d'elle se trouvait beaucoup d'herbe ce qui provoquerait rapidement un bel incendie. Elle remettait machinalement les cheveux du jeune homme en place mais ce fut une chose qu'elle ne put terminé puisque le jeune homme se mit à bouger et sorti sa baguette qu'il dirigea vers la jeune rousse. Elle fronça le regard mais elle comprit ce qu'il voulait faire et la chose se confirma quand il se mit à parler. Elle baissa sa main et n'avait plus l'intention de l'amener dans la tignasse de James Potter. Elle lui abaissa le bras et d'un regard neutre reprit parole.


Range donc cette baguette James. Je t'interdis catégoriquement d'utiliser ce sort sur moi. Cherche à oublier ce que tu as vu si tu le souhaites mais n'utilise jamais je dis bien jamais le sortilège d'oubliette sur moi. Même si c'est avec toi que j'ai vu un futur possible...Qui voudrait oublier une vision de sa vie future. J'ai tout de même découvert que j'allais avoir cette fibre maternelle en moi...cette protection et instinct maternelle qui fait que je me suis jetée devant cet enfant. Il vivra...nous l'avons vu ce jeune garçon dans le cimetière avec...avec Peter. Je ne veux pas oublier...je préfère mourir avec ce souvenir que de quitter cette terre en oubliant une si belle chose.



Lily ne sachant plus quoi penser de tout cela se laissa retomber sur le sol le long de l'arbre contre lequel elle s'était adossée précédemment et contre lequel le jeune Potter avait esquinté ses mains un peu plus tôt avant qu'elle ne l'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frappe moi, tu te sentiras mieux [PV Lily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Séduire pour mieux détruire ... :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Carte des Maraudeurs :: Poudlard - Extérieur :: Le Lac-
Sauter vers: